vendredi 31 mars 2017

MY HERO ACADEMIA, une série pas comme les autres !

par Cédric Lemaire Passionné d'animation et de cinéma, vous pouvez retrouver mes chronique sur YATTA et Freneticarts. Je vous donne mon avis sur la japanime et sur les DVD que je vois. À très vite !

MY HERO ACADEMIA, une série pas comme les autres !

Non, Bones n’est pas qu’une série TV. C’est aussi le génial studio à qui l’on doit des séries comme Rahxephon, Wolf’s Rain, Full Metal Alchimist, Soul Eater et j’en passe. Y a pire comme pedigree.

Ces petits gars ont eu l’excellente idée de produire l’œuvre de Kôhei Horikoshi : My Hero Academia (MHA pour les intimes).

© 2016 K. Horikoshi / Shueisha, My Hero Academia Project, MBS All Rights Reserved.

Agé d’à peine 30 ans, il n’en est pourtant pas à son coup d’essai. 10 ans déjà qu’il officie dans le milieu, il est l’étoile montante du manga au Japon et pour cause, quand on reçoit à l’âge de vingt ans le prix Tezuka (qui est quand même le père spirituel de tous les mangakas qui se respectent) du meilleur espoir, ça force le respect.

Kôhei Horikoshi

Logique que le magazine Shonen Jump l’embauche illico. Après avoir prépublié des œuvres comme Dragon Ball, One Piece et Naruto, c’est au tour de Horikoshi d’avoir cet honneur.

L’explosion arrive avec MHA.

Je devrais plutôt dire le raz de marée. Car quand les ventes de chaque volume se comptent en millions d’exemplaires, les mots sont faibles !

Mais quel est son secret ? C’est simple : le plaisir. De son propre aveu, il désirait faire de son manga le manga idéal, celui qui lui parlerait personnellement. Pas un manga formaté comme tant d’autres. Une saga qui reprendrait tout ce qu’il aime. Enfin, il pouvait laisser libre court à ses fantasmes de gosses. Bercé dès son enfance par des super-héros en tous genres, de comics à gogo, il voulait leur rendre hommage tout en respectant les codes du Shônen. Assumant son trip et son amour de ces deux styles, il y alla à fond. Personnages haut en couleurs, mises en scène énergiques à souhait, le mélange des genres s’épanouit ici comme une fleur au printemps. Finalement, en bossant tout seul dans son coin sur son manga idéal, il était loin de penser que son trip serait aussi le nôtre.

Quand on sait que Mashashi Kishomoto (Naruto) lui-même déclara je pense que My Hero Academia est le Shônen qui prendra la succession de Naruto. Nous savons que la série à de belles heures devant elle.

Alors que le huitième tome de la série paraît en France chez Ki-oon,

 

le studio Bones nous régale déjà d’une nouvelle saison. Heureusement pour nous, les saisons sont visibles en France sur Anime Digital Network.

Je ne vous ferais pas l’affront de vous dire de quoi ça parle mais comme certains d’entre vous ont la cervelle d’un poisson rouge, je vais leur rafraîchir la mémoire. Imaginez-vous dans un monde où 80% de la population se retrouve avec des supers pouvoirs que l’on appelle alters. Tout le monde peut essayer de devenir un super-héros. Si vous êtes comme moi ou comme Izuku Midoriya le héros de la série, la nature a oublié nos pouvoirs quelque part. Pourtant il ne va pas ménager ses efforts pour essayer de devenir haltérophile (comment ? ah, on me dit que ça n’a rien à voir !). Quoiqu’il en soit, son rêve est de rejoindre le lycée Yuei et sa filière d’élite pour super-héros. Et il fera tout pour y arriver ! Heureusement pour lui, il sera secrètement aidé par All Might le héros Number One qui va lui transmettre ses pouvoirs. Encore faut-il savoir les contrôler…

© 2016 K. Horikoshi / Shueisha, My Hero Academia Project, MBS All Rights Reserved.

Qui n’a jamais rêver posséder des super pouvoirs à faire tomber n’importe quel X-Men mort de jalousie, de faire justice seul au point de faire passer un Avenger pour un fainéant ? C’est là toute la force de MHA : cette rencontre à priori improbable entre l’univers des comics avec celui très codifié des Shonen. Une fois passés au shaker de Horikoshi, vous n’aurez plus à vous écarteler entre les deux camps puisque le sujet devient universel. Ce choc des cultures très addictives met tout le monde d’accord. Entre combats oniriques, pouvoirs tous plus surprenants les uns que les autres. Entre la force surhumaine et le pouvoir de l’invisibilité, entre celui de contrôler la gravite zéro ou celui de glacer les éléments, la série n’hésite pas à aller très loin dans son délire (j’avoue avoir un faible pour le laser-nombril xD).

© 2016 K. Horikoshi / Shueisha, My Hero Academia Project, MBS All Rights Reserved.

Que vous vous sentiez incompris au lycée comme Izuku ou que vous vous sentiez en marge des autres élèves, ce n’est pas grave, c’est que vous êtes prêt à rentrer à la Héros Académie. Après tout, ce n’est pas de votre faute si les autres n’ont pas encore compris vos pouvoirs cachés (c’est parce que vous les gardez secrets, c’est tout).

Les thèmes de la série sont universels.

On a pas tous que de bons souvenirs du bahut et se faire accepter par les autres élèves n’est pas toujours simple, tout comme aborder les filles (euh, enfin à ce que l’on m’a dit wink). Et quand tout cela est dit avec beaucoup d’humour et de tact, on ne peut qu’accrocher.

Alors que vous ayez des supers pouvoirs ou non, ce n’est pas grave.

Prenez Izuku. Il passe la majeure partie de son temps à essayer d’en maîtriser. Finalement, c’est par sa ténacité et en restant lui-même qu’il s’en sort. Un peu comme nous ! Non ?

© 2016 K. Horikoshi / Shueisha, My Hero Academia Project, MBS All Rights Reserved.

Un vent de fraîcheur souffle sur le manga et ça fait du bien.

Et comme le bonheur, ça se partage, pas la peine de vous ruiner pour mater la série puisque la saison 2 est en streaming gratuit sur ADN !

Il ne vous reste plus qu’à déguster sans modération cette petite bombe jouissive à souhait.

À tout de suite !

Plus Ultra !!!

 

Les anime à voir après avoir lu cet article

My Hero Academia Saison 2

Bande Annonce 1

My Hero Academia Saison 2

Bande Annonce 2

Articles similaires

Les + populaires