vendredi 13 janvier 2017

Un maître d'école menace ses élèves avec le Death Note

par Eloïse Fan de mangas et de japanime, accompagnez-moi dans mes aventures ADN, folles et légèrement schizophrènes !

Un maître d'école menace ses élèves avec le Death Note

Une école primaire de la préfecture de Fukushima a organisé une réunion mercredi dernier pour discuter d'un incident pour le moins surprenant : un maître d'école a dit à ses élèves Je vais écrire vos noms dans le Death Note !

©Tsugumi Ohba, Takeshi Obata/Shueisha ©DNDP, VAP, Shueisha, Madhouse

Pendant la réunion, l'école s'est excusée de nombreuses fois auprès des parents d'élèves.

D'après l'école, le professeur dans la trentaine a utilisé sa tablette pour montrer une image du Death Note aux enfants. Il l'aurait utilisée de façon répétée de fin novembre à début décembre 2016. Toujours d'après l'école, le professeur a dit à quatre élèves de CM1 et de 6ème qu'il écrirait leurs noms dans le Death Note.

Le professeur principal d'une des classes a préféré faire un rapport de cet événement au principal de l'école et le professeur a été réprimandé.

Dans une communication faite au Fukushima Minyu Shimbun, le principal a déclaré : Je ne pense pas que les enfants l'ait bien pris. C'est une forme de mise en garde inappropriée.

 

Dans l'adaptation animée de Death Note, c'est un adolescent de 17 ans qui trouve le Death Note, un cahier dans lequel il peut écrire le nom de personne dont il connaît le visage et provoquer ainsi leur mort.

De nombreux incidents autour du Death Note ont été ainsi rapportés au fil des années, en particulier aux Etats-Unis où des adolescents abusaient du dit cahier :

  1. Dans un collège de Gig Harbor, un élève avait été expulsé et trois autres punis en mai 2008 pour avoir écrit 50 noms dans un Death Note.
  2. En 2009, c'est à Oklahoma City que deux primaires se sont vu sanctionnés pour avoir écrit les noms de deux camarades de classe et la façon dont ils devaient mourir dans un Death Note.
  3. En 2008, c'étaient deux 6èmes d'Alabama qui étaient arrêtés pour un Death Note qui listaient les noms du personnel et d'autres élèves de leur collège.
  4. Un élève de 14 ans, en 2010, a été renvoyé temporairement pour une liste Death Note trouvée dans le bus de ramassage scolaire.
  5.  

C'est un peu fou quand même, ces histoires. Je n'imagine pas des petits mettre en place un Death Note. Light au moins était déjà au lycée quand il s'est posé la question de pouvoir inscrire ou non des noms dans le Death Note qu'il avait trouvé par hasard. Et il ne voulait l'utiliser que pour le bien commun, lui.

 
Pour (re)découvrir la série Death Note, je vous rappelle qu'elle sera disponible sur ADN dès le 25 janvier !

Articles similaires

2017 sur ADN !

2017 sur ADN !

par Eloïse
publié il y a 4 mois

Les + populaires

Hunter x Hunter reprend ?

Hunter x Hunter reprend ?

par Eloïse
publié il y a 14 jours