vendredi 6 avril 2018

Un grand artiste s'est éteint la nuit dernière.

par Eloïse Fan de mangas et de japanime, accompagnez-moi dans mes aventures ADN, folles et légèrement schizophrènes !

Un grand artiste s'est éteint la nuit dernière.

Aujourd'hui, c'est une triste nouvelle qui nous rassemble.

Isao Takahashi a succombé à un cancer du poumon à 1h19 jeudi dernier.

Les funérailles seront réservées à la famille et aux proches de l'artiste.
Ghibli organise une cérémonie d'adieu publique pour Takahata-sensei le 15 mai.

© 1988 Akiyuki Nosaka / Shinchosa Company

Je parlerai en mon nom comme je n'ai pas la prétention de parler pour vous. Si vous tenez à vous exprimer, n'hésitez pas à le faire sur les réseaux ADN.

Des films qu'il a réalisés, je retiendrai un artiste qui savait, tout en sensibilité, raconter une histoire, nous faire tour à tour pleurer et nous émouvoir pour des personnages qui n'avaient pourtant que le temps d'un film pour nous séduire.

Je retiendrai un artiste qui fut le premier à réussir à animer l'Histoire et à exporter cette vision à travers le monde avec le Tombeau des Lucioles.

Un artiste qui défendait des idées et des valeurs auxquelles j'avais envie d'adhérer avec Pompoko.

Un artiste qui a su me faire remonter le temps avec le Conte de la Princesse Kaguya.

Bref, Isao Takahata était un Artiste, un grand homme et je le regretterai d'autant plus qu'on savait qu'il avait encore de nombreux projets. On savait qu'il n'avait pas fini de nous émerveiller, de nous parler, de nous convaincre qu'on peut toujours mieux faire et qu'il est des valeurs pour lesquelles il est bon de se battre.

 

Takahata-sensei est né le 29 octobre 1935. Il a commencé par étudier la littérature française. Pourtant, il ne deviendra pas écrivain ou professeur, puisqu'en 1959 il entre au studio Toei Animation. Dès 1968, il commence à travailler avec Hayao Miyazaki, ce qui aboutira en 1985 à la création du célèbre studio Ghibli par les deux compères.

Mais Isao Takahata était un peu écrivain puisqu'il se focalisait aussi sur l'écriture de ses films. Les mots étaient son premier véhicule.

C'était aussi un enseignant. Un Artiste qui tenait à montrer la vérité pour ce qu'elle était à tous. Il n'épargnait pas son public. Il ne s'épargnait pas non plus pour atteindre ce degré de réalisme. Il était observateur et cherchait à présenter la vérité.

Cette éthique et cet engagement ont eu un impact sur les films d'animation japonais. Les nominations pour les différentes récompenses, comme les Oscars, sont de plus en plus récurrente au cours de sa carrière. C'est finalement la consécration en 2016 où il est lauréat du Winsor McCay Award lors de la 43ème édition des Annie Awards.

 

Monsieur Takahata s'en est allé.

 

Les anime à voir après avoir lu cet article

Le Tombeau des Lucioles

Film 1

Articles similaires

La saison 2 d'OPM se précise

La saison 2 d'OPM se précise

par Eloïse
publié il y a 9 mois

Les + populaires

La saison 2 d'OPM se précise

La saison 2 d'OPM se précise

par Eloïse
publié il y a 9 mois