mardi 14 novembre 2017

Les animes pas responsables finalement.

par Eloïse Fan de mangas et de japanime, accompagnez-moi dans mes aventures ADN, folles et légèrement schizophrènes !

Les animes pas responsables finalement.

Bonjour à tous !

Rappelez-vous, il n'y a pas si longtemps, nous nous retrouvions pour parler d'Ichita Yamamoto. Ce dernier, membre du Parti libéral-démocrate au Japon, soutenait que les animes et les jeux vidéo étaient en partie responsables de la hausse de la criminalité au Japon.

Suite à de nombreuses réactions sur la toile très négatives, Ichita est revenu sur ses propos et les a clarifiés ! Il s'est même excusé !
 

En effet, il reconnaît que Takahiro Shiraishi, présumé tueur en série, a tout à fait pu être influencé par d'autres médias. Yamamoto regrette particulièrement ces propos qu'il a qualifiés de extrêmement inappropriés. Il ne voulait pas dire que les actions de Shiraishi étaient directement influencées par un anime anime particulier.

Il ajoute qu'il n'y a pas de preuve évidente qui relie les anime et les meurtres dans nos sociétés.
 

La politique au Japon ?

Yamamoto a rappelé le rôle des animes dans la politique Cool Japan poursuivie par le Japon depuis 2002, les décrivant comme l'un des atouts majeurs de Cool Japan dont le Japon puisse s'enorgeuillir. Il regrette avoir dit que les animes puissent avoir une mauvaise influence sur les gens.

Est-ce à dire qu'il voulait renforcer la surveillance sur les fans d'anime gore ? Des fans qui dénoteraient une plus grande attirance pour une violence exacerbée et qui seraient tentés d'exprimer cette violence dans le monde réel ?

© K. Horikoshi / Shueisha, My Hero Academia Project

Tout cela n'est que pure spéculation mais nous en saurons peut-être plus dans une nouvelle communication d'Ichita Yamamoto.

Quoi qu'il en soit, il affirme être une des personnalités les plus attachées aux mangas et aux animes dans le monde politique et que cette faute de langage l'a particulièrement frustré comme il aime les mangas et les animes.

Les excuses présentées par Yamamoto étaient adressées surtout aux membres de l'industrie de l'anime, les fans d'animes et les gens en charge du programme Cool Japan.

 

Quoi qu'il en soit, l'exportation d'animes va continuer à travers le monde et les seinen et nekketsu ne devraient pas changer pour le moment.

L'opinion japonaise ne semble pas prête à se rallier à un discours qui bannirait certains genres de mangas/animes ou de jeux vidéo ni à un discours qui associerait les animes et les crimes barbares.

À voir si le discours de Ségolène Royal a changé vis-à-vis des animes. Terraformars ne doit toujours pas correspondre à ses critères d'animes à montrer à nos jeunes mais que peut-elle penser de Hunter x Hunter ou One Piece passés sur la TNT ?

 

Que dirait-elle maintenant de Dragon Ball Z qui continue de rassembler les générations (et pas que les nostalgiques) ?

Affaire à suivre !

Les anime à voir après avoir lu cet article

Hunter x Hunter 2011

Épisode 1

TERRAFORMARS Uncensored

Épisode 1

Articles similaires

Les + populaires