jeudi 23 février 2017

8 nominés pour le 21ème Prix culturel Osamu Tezuka

par Eloïse Fan de mangas et de japanime, accompagnez-moi dans mes aventures ADN, folles et légèrement schizophrènes !

8 nominés pour le 21ème Prix culturel Osamu Tezuka

Connaissez-vous le Prix culturel Osamu Tezuka ?

Osamu Tezuka, surnommé le Dieu du manga et l'auteur entre autres d'Astro Boy, a profondément marqué les mangaka actuels comme Naoki Urasawa que l'on connaît notamment pour Monster.

Un grand prix culturel a été créé qui porte maintenant son nom et qui chaque année élit le manga qui suit le mieux la tradition du manga tel qu'il a été imaginé par Tezuka-sensei et c'est, vous l'aurez compris, le Prix culturel Osamu Tezuka.

Le Asahi Shimbun a annoncé ce jeudi les 8 nominés au 21ème Prix culturel Osamu Tezuka. Maintenant que l'instant culture est passé, je suis ravie de partager avec vous cette liste.
  1. Les Enfants de la Baleine d'Abi Umeda
     

    Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce. À bord de la “Baleine de glaise”, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde. Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre…
  2. Golden Kamui de Satoru Noda
     

    Saichi Sugimoto est une véritable légende de la guerre russo-japonaise du début du 20ème siècle. Surnommé « l’Immortel », il a survécu aux pires batailles menées dans la région la plus sauvage du Japon : Hokkaido. Mais quand le conflit se termine, il se retrouve seul et sans le sou… C’est alors qu’il apprend l’existence d’un fabuleux trésor de 75 kilos accumulé par les Aïnous, peuple autochtone vivant en harmonie avec la nature. Mais le trésor a été volé, puis caché, par un homme enfermé dans la pire prison de Hokkaido. Les seuls indices menant au butin sont de mystérieux tatouages, inscrits sur la peau-même de criminels évadés…Pour Sugimoto, la chasse au trésor est lancée !
  3. Sad Girl de Kan Takahama
     

    Le manga se concentre sur la vie de Shiori Murakami, une femme au foyer qui, après avoir fait une overdose de somnifères est conduite en urgence à l'hôpital. Le lendemain, elle disparaît pour ne plus jamais reparaître.
  4. Le Rakugo ou la vie de Haruko Kumota Haruko
     

    L’histoire nous plonge dans le Japon des années 60 au côté de Yotarô, un jeune homme tout juste libéré de prison pour bonne conduite. Passionné de Rakugo après avoir assisté à la prestation de Yakumo lors de son interprétation de l’histoire « Shinigami » [Dieu de la mort], notre héros n’a plus qu’une seule idée en tête : devenir son disciple. Le problème ? Yakumo n’a jamais accepté aucun disciple. (Rakugo : spectacle littéraire et humoristique où un conteur amuse le public en lui racontant une histoire)
  5. Tokusatsu Gagaga de Niwa Tanba 
     

    Kano Nakamura, une employée de bureau de 26 ans, est très appréciée au travail quand en réalité c'est une tokusatsu geek ! Elle vit dans la peur constante d'être découverte et vie sa passion cachée, se faufilant dans la ville pour trouver des figurines de ses programmes TV préférés, chantant des chansons de tokusatsu seule au karaoke. Elle tente de vivre sa vie selon les devises de ses héros.
  6. Dokonjō Gaeru no Musume de Yûkô Ôtsuki
     

    Manga autobiographique, Dokonjō Gaeru no Musume se concentre surtout sur l'enfance tumultueuse de l'auteur, fille de Yasumi Yoshizawa, auteur de Dokonjô Gaeru. Dans le manga, Ôtsuki montre à quel point la situation de sa famille est instable bien que son père soit connu pour son manga.
  7. Hana ni Somu de Fusako Kuramochi
     

    L'histoire nous raconte comment Kano Sogabe a rencontré son meilleur ami Haruta grâce au tir à l'arc. Quand la famille de Haruta est morte dans un accident tragique et qu'il a perdu par la même sa maison, on l'a emmené dans le Kansai pour recevoir des soins psychiatriques. Kano ne l'a pas vu depuis. Maintenant au lycée, Kano est à un tournant de sa carrière de tir à l'arc. Elle essaie de s'en détacher temporairement pour finalement y revenir. Haruta revient mais chacun essaie de garder ses distances avec l'autre.
  8. Rainman de Yukinobu Hoshino
     

    Taki Amamiya apprend soudain le suicide d'un jumeau dont il ignorait l'existence. Mais pour Taki, qui travaille de mauvaise grâce à l'Institut de Recherche Parapsychologique, ce n'est que le prélude d'un enchaînement d'événements choquants. Sur les recommandations de la police, on pousse un peu plus les investigations et c'est là que l'on découvre un fait surprenant : Taki n'a pas de cerveau.

Ces titres ont été sélectionnés suite aux recommandations de spécialistes et de libraires. La condition pour être choisi était la suivante : le manga doit avoir un tome publié dans le courant de l'année 2016. C'est pour cette raison que Golden Kamui et Le Rakugo ou la Vie ont été nominés pour la deuxième fois consécutive.

Les vainqueurs seront annoncés dans le Asahi Shimbun fin avril et la cérémonie de remise des prix se déroulera à Tokyo le 31 mai.

Bonne chance à eux !

Vous avez un préféré de ceux qui ont été nominés cette année ?

Les anime à voir après avoir lu cet article

Monster

Épisode 1

Le Rakugo ou la vie

Épisode 1

Articles similaires

2017 sur ADN !

2017 sur ADN !

par Eloïse
publié il y a 3 mois

Les + populaires